Pochette sensorielle avec des poissons du 1er avril

Je suis fan des pochettes sensorielles et en partageant mes créations sur les réseaux, je me suis aperçue que vous ne savez pas comment les créer. Alors je vous partage celle que j’ai crée pour BBL pour le 1er avril. C’est assez facile de créer des pochettes sensorielles, il faut juste un peu de matériel et de précaution.

Matériel

  • fer à lisser ou fer à repasser
  • plastifieuse ou poissons en mousse
  • 2 pochettes de plastification
  • photos de poissons
  • eau

Tuto

J’ai d’abord cherché différentes photos de poissons tropicaux, car ce sont les plus colorés. J’ai choisi ceux qu’on avait dans notre aquarium plus d’autres plus gros et colorés. Voici les poissons que j’ai choisi (photos trouvées sur google photo) que j’ai retouché pour éliminer un max le fond, vu que je vais les découper, autant ne pas utiliser de l’encre pour rien.
poissons à imprimer
J’ai imprimé et découpé mes poissons. Sachant qu’ils vont être dans l’eau de la pochette sensorielle, je les ai plastifié pour les protéger.

Puis je les ai découpé : attention à ne pas faire des bords pointus pour éviter de percer la pochette. J’ai pris une pochette de plastification et j’ai soudées les côtés long avec le fer à lisser (vous pouvez faire de même avec le fer à repasser en vous plaçant sur un torchon) et j’ai replastifié le côté déjà fermé afin d’avoir une marge soudée d’au moins 5 mm.

J’ai mis mes poissons dans la pochette.

J’ai soudé le côté supérieur en laissant une ouverte de 5 cm pour remplir d’eau :

Puis j’ai rempli la pochette à moitié avec de l’eau :

Là c’est la partie la plus délicate, il faut faire sortir la majorité de l’air de la pochette avant de plastifier le tout, mais pour que les deux bords se soudent entre eux, il faut qu’ils soient secs sinon ça va buller.

Une fois la pochette réalisée, je la teste en appuyant dessus au dessus d’un évier (on ne sait jamais). J’ai parfois des petites fuites, un petit coup de fer à souder et hop plus de fuite !! (si ça pouvait marcher aussi bien pour les fuites de plomberie ça serait top !)

Alors attention, ces pochettes sont à utiliser avec précaution : les ongles des petits ou les ustensiles pourraient percer la poche. Je les conserve à l’abri dans une boite comme cela, si ça fuit pas de dégâts. Les petits comme les grands l’adorent !

Quel est l’intérêt des pochettes sensorielles : l’enfant se rend compte des conséquences que son geste a sur la pochette : bruit, déplacement des poissons, bulles, applatissement de la pochette. Ces sens (vue, toucher et ouie) sont stimulés par ces mouvements. BBL a tout de suite accroché avec les pochettes.

Il adore taper dessus pour faire du bruit et il le fait en rythme.

Maintenant qu’il pivote, il s’est retrouvé les pieds dessus et c’est encore mieux.

Vous pouvez proposer ces pochettes dès que l’enfant tient sa tête et qu’il apprécie de rester quelques minutes sur le ventre : il suffit de l’installer sur un coussin (style coussin d’allaitement) pour le surélever un peu et le tour est joué. BBL a 8 mois il tient bien sur le ventre et pousse sur ces bras pour se maintenir, le coussin est inutile.

Comme vous avez vu, il est très facile d’en faire et les pochettes sensorielles sont déclinables pour toutes les occasions : la seule limite pas d’objet pointu ou coupant dedans. Alors maintenant à vous de créer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :