Vivre un trajet en voiture sans vomi

Vous connaissez ces trajets où d’un coup, vous entendez cette phrase que tout parent redoute « Maman, j’ai envie de vomir !! »
Et là gros moment de panique, les étapes du plan d’urgence se mettent en place :

  • ouvrir les fenêtres pour aérer un peu en prévision du désastre
  • trouver un sac à vomi, ou au pire un autre sac sans trou de préférence
  • trouver un endroit pour s’arrêter le plus rapidement.

Et bien entendu dans un temps record !!!
Le premier vomi qu’on a eu le droit en tant parents, ça été Chloé qui avait alors que quelques mois. On arrivait à Besançon et on était à peine à 10 minutes de chez ma belle soeur quand on entend un bruit à vous glacer le sang. Juste le temps de me retourner pour voir Chloé vomir version l’exorciste !

Bien entendu elle était dans son cosy. Dans les trente secondes, on se gare et là je me précipite à l’arrière et je découvre une scène de film d’horreur !!! Je manque d’en rajouter une couche devant l’odeur nauséabonde qui se dégage de son vomi. On sort Chloé tant bien que mal de son cosy qui est dans un état lamentable et qui a besoin d’être rassurée. Là mon instinct maternelle prends le dessus sur mon aversion et je réconforte ma fille. Comme vous le voyez cette première expérience a été assez traumatisante pour la jeune maman que j’étais. Mais heureusement pas eu d’autres ré expériences catastrophiques avec mon aînée !!!
Mais malheureusement ce n’est pas le cas de ma cadette. Manon est sujette au mal des transports en voiture.
Trajet court, trajet long, estomac plein, estomac vide, autoroute ou route de montagne : tout est bon pour lâcher une galette en début, au milieu ou en fin de trajet ! Toujours au moment inopportun (en même temps je sais pas s’il y a un moment opportun pour vomir), avec pas toujours le temps de lui donner un sac ou de s’arrêter ! On en était arrivé au point de prévoir une tenue de rechange dans la voiture pour les accidents (ras le bol de devoir acheter des vêtements en catastrophe).
On a testé l’homéopathie : la cocculine pendant plusieurs mois, sans grosse amélioration puis d’autres granules homéopatiques. On a essayé de la faire manger avant , d’éviter de boire avant de partir, mais rien ne marchait.
Avant de renoncer, j’ai voulu tenter les huiles essentielles, j’avais lu sur le net que certaines pouvaient améliorer le mal des transports et en premier lieu, la menthe poivrée, huile essentielle que je connaissais dans les inhalations. Mais j’ai lu aussi qu’elle pouvait être irritante et qu’il fallait la manipuler avec précaution avec les enfants. Manon avait alors 4 ans et demi, mais c’est surtout un petit gabarit (Elle a 3 ans d’écart avec Jeanne mais juste 2 kilos de différence !!!) donc je fais attention.
Je suis passée à Nature et Découverte, et j’ai pu discuter un bon moment avec une vendeuse qui a été de bons conseils.

    Ioniseur de voiture :

C’est le premier produit qu’elle m’a conseillé. Mais kesako ??? Je vous rassure, je me suis posée la même question. Un ioniseur est un purificateur d’air qui produit des ions négatifs dans l’air afin de diminuer, voir de supprimer de nombreuses particules néfastes. Indispensables à la vie, ces ions négatifs se font pourtant rares : la pollution de nos intérieurs conjuguée à la faible ventilation et à la multiplication des appareils électriques favorisent la productions d’ions positifs. Parce qu’ils assainissent l’air et contribuent au bon fonctionnement du métabolisme, les ions négatifs sont propices à notre bien-être.
Cet ioniseur de voiture se branche sur la prise allume cigare de la voiture, il fait à peine 10 cm de haut : il est donc top pour la voiture.

    Diffuseur d’huiles essentielles de voiture

L’huile essentielle de menthe poivrée peut être irritante pour les enfants, donc je souhaitais trouver quelque chose pour utiliser cette huile dont on adore l’odeur. Je l’utilise parfois à la maison ^_^ quand je fais un gâteau au chocolat, j’aime bien diffuser la menthe après ça sent trop trop bon !
Elle m’a conseillé un diffuseur de voiture qui se clipse très simplement sur la ventilation. Petit et compact, il ne prends pas de place. La petite grille s’enlève et dévoile un tampon sur lequel il suffit de déposer une ou deux gouttes de l’huile essentielle. Il ne reste plus qu’à clipser l’appareil sur la ventilation pour que l’huile essentielle se diffuse dans tout l’habitacle.

 

    Bilan

Voici 6 mois qu’on essaye ce système dans la voiture. On est parti en vacances à la montagne (et ses belles routes sinueuses), à l’autre bout de la France, comme à côté, bref on a bien circulé. Le bilan est très positif : aucun vomi a déclaré. On a mis une goutte que l’on recharge toutes les semaines. La voiture sent bon, perdu cette odeur de neuf qu’elle avait depuis plus d’un an. Les filles se sentent bien, si ce n’est pas le cas, on dépose une nouvelle goutte et elles sentent mieux rapidement.
J’adore ce système nomade, petit et pratique on peut l’amener partout ! ça tient dans une petite pochette. Bref une vraie réussite.
Et vous c’est quoi vos astuces anti mal des transports ?

7 thoughts on “Vivre un trajet en voiture sans vomi

  1. salut je connais pas du tout merci pour la découverte, j’avoue pas être fan d’être derrière dans la voiture mais je vomis pas mais les huiles essentiele apaise alors je comprend pourquoi tu a plus d’enfant qui vomis dans la voiture bonne soirée

  2. alors je transporte pas énormément les enfants, mais justement madame la sorcière gastro squatte chez ma fille et vomito auto justement ! alors je vais lui en parler mais bon là ce n’est pas le mal des transports… En général rarement malade ouf ! merci pour les conseils

  3. Il faudrait que je regarde l’ioniseur car Miniplume est sujette au mal des transports depuis toute petite… (je ne te raconte pas le nb de vomi…) et en plus elle est hypersensible aux odeurs donc les huiles essentielles, pas top en sa présence…
    On m’avait dit que c’était parce que l’air ambiant dans la voiture est trop sec (j’avais regardé les purificateurs d’air mais ce n’est pas donné et je ne suis pas certaine du résultat…) du coup, on roule fenêtre ouverte pour qu’elle est un filet d’air frais en permanence !
    Merci pour l’info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :