Dormir comme un bébé

Connaissez vous cette expression « Dormir comme un bébé ». Si vous n’êtes pas encore parent, c’est une expression pleine d’espoir. Pour les parents, les nouveaux comme les anciens, c’est une expression utopique !!
ça veut dire quoi pour vous « dormir comme un bébé », c’est une expression française (et oui on en raffole !) qui signifie « dormir beaucoup et profondément malgré parfois le bruit environnant ». Alors expliquez moi en quoi cela s’applique à un bébé ???
Bon d’accord dormir beaucoup, allez à la rigueur, je vous l’accorde, mais attention à ne pas confondre avec longtemps ! Car oui les bébés ne dorment pas si longtemps que cela !
Bon vous aurez compris que dans ce billet confession, je vais parler du sommeil.
Ha le sommeil, une grande histoire d’amour lui et moi ^_^. Je fantasme sur les personnes qui s’endorment juste en fermant les yeux, une fois la tête posée sur l’oreiller ! Comme mon très cher frère qui s’endort en 30 secondes top chrono et qui ronfle version vieille micheline à vapeur (vous imaginez les vacances (enfin les nuits de vacances) de rêve que je passais quand on devait dormir dans la même chambre !!!) Ou comme mon amour qui ne fait pas de bruit quand il s’endort (heureusement j’ai déjà donné, ça aurait été rédhibitoire !!!), il en fait tellement pas qu’au début de notre relation, je le réveillais pour savoir s’il était toujours vivant (comment ça la mort subite du nourrisson à 25 ans c’est pas crédible ???)
Bref je fais partie de ces personnes qui s’endorment en 30 minutes minimum, après que le cerveau est passé en revu toute la journée, qu’il a bien tourné et retourné dans tous les sens !! Le truc bien stressant !! Bon j’avoues que maintenant en tant que maman avec une vie bien remplie et rarement couchée avant minuit, j’ai tendance à m’endormir d’épuisement !
J’ai eu Chloé j’avais 28 ans. Une belle petite princesse de 2kg800 à la naissance ! J’étais une maman pleine d’envie, de courage et surmotivée, à fond sur l’allaitement. Mais 1er coup de massue, quand une semaine après la sortie, mademoiselle n’avait pas pris de poids !! oups !!! Pourtant je faisais l’allaitement à la demande comme on me l’avait dit (et que j’avais lu partout) ! Mais attention allaitement à la demande, c’est quand même toutes les 3-4h au départ !!! Si le bébé ne se réveille pas, il faut le stimuler pour !!! Heu, il est où le à la demande ????!!!
Bon bref j’ai du pendant 2 jours et 3 nuits de rêves, la réveiller toutes les 3 heures (et oui nuit y compris) pour la mettre au sein et tirer mon lait aussi, histoire de stimuler la montée de lait ! Vendredi soir, j’ai tiré mon lait pendant 45 minutes (oui oui 45 minutes… …) pour récolter, je vous le donne en 1000 !!! Même pas 30ml que Mademoiselle s’est bu en 30 secondes (et encore j’exagère un peu) la laissant assoiffée derrière !
Après ses 3 jours, autant dire que j’étais ko et qu’en plus, elle avait pris quasiment rien ! Donc ça avait servi à rien !!! gggrrrr ! Du coup on est parti sur l’allaitement mixte que j’ai tenu jusqu’à ses 6 mois.
Oulà je me suis un peu écartée du sujet ! Revenons à nos moutons (du sommeil) chez les enfants !

Alors oui Dormir comme un bébé est bien utopique comme expression !

Avec Chloé j’ai connu les crises de fin de journée, lorsqu’elle avait environ 5-6 mois où elle se mettait à hurler en fin de journée jusqu’à parfois 23h. Et c’est long un bébé qui hurle quand rien ne marche :
_lait
_change
_bain
_câlins
_portage
_emmaillotage
_balade en poussette
Alors non je suis une menteuse, ça marchait parfois. Mais à 20h le soir, quand tu as pas encore repris le travail, que ton homme rentre de sa journée, tu as juste envie que ton bébé ait le ventre plein, les fesses propres et l’envie de dormir plutôt que de hurler sans raison apparente !

Allez je rassure les nouveaux et futurs parents, ça ne dure qu’un moment ce passage difficile de la fin de journée ^_^
Mais ce n’est que pour passer à une autre période, celle de « Je veux pas dormir » ou « Je veux pas dormir seule » ! S’il y a bien un truc où l’on était d’accord avec mon homme dès le départ c’est qu’un bébé ça dort dans son lit ! Alors je respecte le choix du cododo, mais c’était pas mon truc ! On avait chacun repris le travail et pour le respect du sommeil de l’autre, je préférais allaiter dans sa chambre. Et aussi pour une question d’intimité (je rentrerai pas dans les détails, vous avez compris ^_^).
Du coup on est passé dans une nouvelle période où une fois couchée, elle faisait la java (cris, chant, dans dans le lit) énervement, pleurs, jet de peluche et de tétine. Il fallait qu’on aille régulièrement la rassurer, la calme, la câliner, lui expliquer qu’il fallait qu’elle dorme, pour finir souvent parfois par s’énerver car on perdait patience.
Alors on a pris conseil, car on était un peu désemparé par ce comportement. Chloé avait environ 2 ans, vous savez cette période où les enfants sont adorables, gentils, attentifs et sages ???!!! Vous connaissez ?? non ??? moi non plus. Alors on a testé le 5-10-15 !!! Kesako ! Alors ça veut dire 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes. En gros, on chronométrait et y allait au bout de 5 minutes pour la rassurer, puis au bout de 10 et enfin 15 minutes !!! Donc potentiellement en 30 minutes, elle devait se calmer et s’endormir. Mais avant tout cela, on avait mis en place une routine. Ce n’est pas le truc révolutionnaire, mais ça donne un cadre à l’enfant (et aujourd’hui 5ans après, on a toujours cette routine, et les filles (et nous aussi) on l’aime).

Voici notre routine : elle est tout simple et donc facile à tenir, car il faut que ça soit fait sur du long terme pour que ça marche. Facile à tenir et surtout à faire partout : we, vacances, amis… … Alors une fois le repas fini :
_lavage main, bouille et dents.
_pipi room
_histoire du soir dans le livre spécial « histoire du soir »
_gros câlin (sans que cela s’éternise)
_berceuse spéciale : oui spéciale, car durant mes grossesses, j’ai écrit avec mon homme une comptine à chacune.
_et surtout on lui expliquait que maintenant elle devait dormir pour être en pleine forme demain et ne pas rappeler papa maman ou qui que ce soit d’autre ^_^

Du coup on a testé cette méthode, un peu septique au départ. Et là on se rends compte que 5 minutes, c’est long quand tu entends ton enfant s’énerver. Mais 10 ça l’est encore plus et je parle même pas de 15 minutes !

Mon homme devenait anxieux, nerveux et tendu le temps que les minutes défilent à la vitesse d’un escargot à fond de première !!! Du coup je me retrouvais à gérer mon propre stress dû au comportement de ma fille mais aussi celui de mon homme. J’ai eu besoin de le temporiser et de le calmer pour tenir le coup ! On voulait sortir de cette spirale infernale, nos soirées étaient fichues, notre fille fatiguée (et fatiguante), on s’énervait, bref ça pouvait pas durer. Alors j’ai pris sur moi pour cette méthode, généralement c’était moi qui y retournait au 5 et 10 fatidique, la rassurant, me posant avec elle quelques minutes (2-3 pas plus). Vous allez me croire (ou non), mais en 15 jours, on est allé trois fois au 15 minutes. Généralement elle s’endormait durant cette troisième période calmement. Ces 5 puis ces 10 minutes lui permettait de se calmer, car avant en allant la voir toutes les 2 minutes pour lui demander de dormir de toutes les manières possible (de notre voix la plus douce et calme à celle furieuse qui gronde) ça l’excitait et l’énervait plus qu’autre chose : on obtenait le résultat inverse !!!


Alors oui bon, il ne faut pas laisser un enfant pleurer, il a besoin d’être rassuré, d’être câliné. Mais l’un n’empêche pas l’autre, je sentais que les pleurs de ma fille était de la frustration, qu’elle voulait rester avec nous le plus possible, mais c’est l’âge de toutes les frustrations et pour son bien-être (et le nôtre au passage), elle avait besoin de dormir. Ouf avec cette méthode, on sortait de cette période de crise, car peu à peu Chloé s’endormait toute seule, sans pleurs, sans java et sans cri ! On a profité de cette accalmie avant de nouvelles nuits potentiellement blanches avec l’accueil de sa petite soeur alors que Chloé avait 2 ans et 9 mois. Mais bon au moins l’aînée dormait.
Avec Manon ça été totalement différente les nuit. Son arrivée a été un peu compliquée on était en pleine signature de notre nouvel appartement, avec prêt relais pour le premier. On a passé ces trois premiers mois dans les travaux avec la triple génération : fille + mère + grand-mère pour refaire les tapisseries ! Les deux premiers mois ont été idéaux : Manon dormant dans sa nacelle entre deux tétées pendant qu’on tapissait avec ma mère ! Mais au début du troisième ça sait corsé !!! D’un coup elle s’énervait la journée ces périodes d’éveil habituellement si calme où elle nous observait devenait des crises de pleurs que les câlins, les jouets, la musique, le temps passé avec elle ne suffisait pas !
On a été voir une ostéopathe, je sentais que quelque chose n’allait pas. Mes accouchements se sont très bien passés et surtout très vite. En tout et pour tout, j’ai eu 2h et 1h de présence à la maternité pour les filles. Pour Chloé, je suis arrivée à 8h30 et à 10h36, elle pointait le bout de son nez. Quant à Manon, on y était pour 20h, et là elle était là à 21h09, à peine le temps de pousser 5 minutes que c’était fini (le rêve me diriez vous ^_^). Mais cet accouchement rapide lui a compressé certains nerfs au niveau de la mâchoire, lui donnait des tensions. Celle-ci l’a libéré et notre mignonne petite fille est revenue.
Mais les nuits restaient un peu compliquées avec des réveils vers 23h puis vers 2-3h du matin, mais elle était petite, ça nous semblait normale. Puis une nuit, elle s’est « réveillée » en hurlant (comme d’habitude) mais nos bras et notre présence n’a pas suffit à l’apaiser. Elle a hurlé pendant 3 heures comme ça, alors pas non stop, mais elle se rendormait 10 minutes, puis hurlait 10 minutes… … Sur le coup, on a tout fait : change, bib de lait et d’eau, câlins, emmaillotage, ballade… .. Rien, rien, on a fini par lui donner du doliprane en se disant que quelque chose devait la faire souffrir, j’étais limite à appeler les pompiers, tellement elle hurlait ! Est ce le doliprane ou la fatigue tout simplement qui ont fait que vers 2h du matin elle s’est endormie. Nous on était ko, fichu, rétamé, la bonne news, on était un samedi !! Lorsqu’on en a parlé avec la pédiatre peu de temps après lors d’une visite de contrôle, elle nous a demandé si Manon avait les yeux ouverts et si elle nous suivait du regard. Et là, on a répondu « non » et on a découvert les terreurs nocturnes : Manon n’avait même pas un an !!!
Qu’est ce qu’une terreur nocturne : votre enfant semble terrifié et perturbé, il s’agite, se débat, hurle. Il est en train de dormir, ses yeux peuvent être ouvert, mais il dort. Il ne vous reconnait pas, il est incohérent ! C’est impossible de le réveiller ! Cette crise se situe entre deux cycles, l’enfant au lieu de repartir dans un second cycle, part vers cette terreur nocturne. Le matin l’enfant est fatigué mais ne se souvient pas de cette épisode. Franchement cette première expérience nous a choqué !!!
Mais elle n’en a pas refait tout de suite. ça été plus vers 18 mois que ça recommencé. entre-temps elle se réveillait toujours deux fois par nuit à 3h d’intervalle environ, mais bon généralement un câlin suffisait à la rendormir, par contre ça nous cassait nos nuits (enfin surtout celle de mon homme car c’était lui qu’elle appelait !je t’aime ma chérie ^_^)
Mais le pire c’était en vacances quand on partait, elle se réveille toutes les 2h jusqu’à 7h du matin, alors même si elle se rendort méga facilement, c’est devenu tendu pour nous, car notre nuit ressemblait à du gruyère à trou !!!
Bien sûr qu’avec Manon on a testé le 5-10-15 mais ces pleurs étaient différents, on y décelait de la peur, de l’inquiétude et de l’abandon, et elle ne se calmait pas tant qu’on ne l’allait pas la voir, ça montait crescendo. On s’est rendu compte que Manon était une éponge à émotions, qu’elle absorbait tout ce qu’elle vivait sans filtre. Lorsque les journées étaient chargées en activités, découvertes, en émotions, quand un événement nouveau se passait, généralement les nuits étaient compliquées. Alors on la prévenait, on essayait de la protéger et de l’accompagner dans ces étapes.
Alors vers trois ans, on a testé différents traitements d’homéopathie. Je vous donnerais pas les noms, car tous les trimestres ça changeait, on avait l’impression d’un mieux au bout de 15 jours puis plus rien ! C’était difficile à vivre pour nous : un pas en avant, deux pas en arrière !
Puis on a testé un sirop : somnikid Ce complément alimentaire (bouh que j’aime pas ce mot !!) aide à préparer et accélérer l’endormissement de votre enfant et contribue à améliorer la qualité de son sommeil. Bon l’endormissement avec Manon a toujours été top, c’était plutôt la qualité ! Bon au bout d’un mois, un mieux relatif, mais franchement pas vraiment significatif, alors on a continué. Au bout de deux mois, un réel mieux s’est fait sentir ! et au bout de trois mois c’était bien. Mais ça n’a tenu que deux mois après on est revenu en arrière. Alors les réveils étaient moins souvent la nuit, plus toutes les nuits, et pas toujours deux fois. Celui de 23h nous allait bien car pas encore couchés, 2h du mat’ était un peu plus dur ! Mais pendant les vacances même si elle connaissait le lieu et qu’elle dormait dans notre chambre, c’était pas ça du tout !!!
J’ai rencontré un nouvel ostéo quand Manon a eu 4 ans, plus sur le ressenti de la personne. Il a un flux comme je l’aime à l’appeler, il ressent les choses. Il a ressenti qu’avec Manon, elle absorbait toutes les émotions, qu’elle avait peur de la nouveauté, d’être mise en avant ! (pour le Noêl de 3 ans elle s’est isolée pour ouvrir ces cadeaux, la photo de classe a été éprouvante pour elle…). Il a remarqué qu’elle respirait essentiellement par le haut que sa cage thoracique était bloquée et que ça pouvait expliquer ses nuits. Elle devait se réveiller en manque d’air (faisant de l’apnée du sommeil depuis sa naissance, j’imagine sa détresse !). Il a passé presque une heure avec elle. On a observé un léger mieux au niveau de son comportement, moins de crise d’anxiété ou de peur, ainsi que de colère, elle était moins dans l’explosif.
Il l’a revu 2 mois après, il a remarqué un mieux et a continué son travail avec elle. Trois mois après le bilan est plus que positif !!!
Manon dort beaucoup mieux, presque plus de réveil la nuit ça devient occasionnel ! Elle va à l’école zen, la photo de classe s’est super bien passée ! Elle réponds quand on lui pose des questions même quand c’est des personnes qu’elle ne connait pas. Elle entame des discussions avec eux, leur racontant ce qui lui passe par la tête ! Pour certaines personnes ce n’est rien, mais pour nous c’est un grand mieux ! Ces peurs se sont atténuées, j’ai découvert une enfant plus détendue, plus calme et plus sereine avec elle même !
Alors oui le sommeil, les émotions, le ressenti et les journées jouent sur le comportement de nos enfants. Un sommeil réparateur est essentiel pour leur développement autant physique, physiologique que mental ! Mais la croissance et le temps aussi sont nécessaire. On verra du coup durant nos vacances si les réveils à répétition la nuit ne sont qu’un mauvais souvenir !!!

Nouveau bilan :

Manon a 5 ans et demi (très important le demi) et ces nuits sont paisibles ! Aors oui on sait que si la journée a été très riche en émotions, on prends plus de temps pour le câlin du soir afin de la décharger un max de ces émotions, mais plus de réveil nocturne, plus de cauchemar, plus de terreur !! Un régal pour nous, que ça soit chez des amis, de la famille ou un lieu totalement inconnu, Manon s’endort et dort paisiblement !!!

Alors chers parents si j’ai un conseil à vous donner : ne lâchez rien et croyez en vous !

12 thoughts on “Dormir comme un bébé

  1. Coucou,
    Ici Miniplume a fait ses nuits très rapidement (à 3 mois) mais a souffert de terreurs nocturnes vers 2 ans (en plus c’est à cette période qu’on a déménagé donc ça n’a pas aidé) mais c’est passé en quelques mois.
    On a notre rituel chaque soir au coucher et elle dort très bien, ne vient jamais nous rejoindre dans la chambre : pourtant sa porte est ouverte 😉 même le week-end elle attend sagement dans son lit qu’on vienne (bon par contre, une fois sortie du lit on ne l’arrête plus de la journée ! lol)

  2. coucou, ici les miennes sont déjà 6 et presque 8 ans et j’ai plus ce problème , on commence a faire des grace matinée aussi avec eux elles dorment des fois jusque 9 où 10 heures…quand t’elles était petit pour la grande je devait toujours me lever plusieurs fois la nuit mais la petit a assez vite fais ses nuits alors fini le tracas bonne journée

  3. ici on a bcp galéré pour le sommeil. Allaitement jusqu’à 15 mois pour Paul, 13 mois pour Anna
    Paul fait aussi parfois des terreurs nocturnes, le stress quand cela arrive la première fois, je croyais qu’il était possédé.
    Jusqu’à 3 ans il ne s’endormait pas sans un calin, et pas avant 21h30… maintenant cela lui arrive d’être au lit à 18h… mais aussi parfois, comme en ce moment, vers 23h..
    Anna quant à elle est poliçonne, elle se lève très souvent, mais de manière générale c’est plus facile avec elle.
    On a tenté le 5 10 15 : une horreur chez nous… on les retrouvait à chaque fois dans un état de suffoquement… on a vite arrêté : pas pour nous !
    l’homéopathie marche pas mal lorsque je l’utilise… mon mari est sceptique, mais les résultats sont là 😀
    quant à nous… 4 ans qu’on n’a pas eu un sommeil profond, 4 ans qu’on n’a pas eu une grasse mat’ (car même en vacances au maroc fallait se reveiller tot pour les sorties 😀 )

    1. Je compatis à ta douleur ! Nous aussi les vacances ne sont pas de tout repos : En hiver on est au ski, donc les cours commencent à 9h15. En été, on est soit en famille, chez des amis, donc on profite, puis une semaine de rando, donc idem on se lève pas tard non plus ! Mais il faut qu’on fasse attention cette année à se coucher plus tôt, car moi j’accuse le coup un peu !!! Je suis plus aussi jeune lol

  4. ma fille a fait ses nuits vers l’âge de 4 mois … elle n’a pas eu de soucis particulier pour ses enfants. Ouf, merci pour ton article et les photos toutes jolies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :