La Légende des Lutins

 

Calendrier de l'Avent


Lumiblo, lanterne magique de Pabobo

Le coucher : moment convivial ou cauchemar ?

 

Le soir, mon conjoint et moi même avons mis en place un rituel du soir (ou rituel du coucher) avec nos filles et ce dès qu’elles étaient petites.
Notre rituel est classique et n’a rien d’original, mais du coup on a des coucher au top, sans pleurs, sans qu’elles se relèvent même quand on a des amis à la maison. Elles s’endorment rapidement au pire, elles papotent 5/10 minutes avant que Morphée ne les embarquent.

 

1°/ Un repas en famille :

Quand les filles étaient bébé, la question de manger ensemble ne se posaient pas, car elles étaient au bib, elles restaient un peu avec nous avant d’aller s’endormir dans leur chambre pour s’habituer au bruit et à la lumière.

On a toujours eu l’habitude de manger tard, pas avant 21h. Quand les filles ont grandi, elles mangeaient seules le soir, car dîner à 19h ne nous convenait pas du tout. Mais les repas s’éternisaient, elles ne mangeaient pas, faisaient les andouilles. Alors on s’est dit que ce n’était pas possible, qu’il fallait qu’on change pour ne pas avoir ce stress.

Du coup maintenant on mange tous les quatre ensemble et on a fait du repas du soir, un moment privilégié de partage et d’échange. En travaillant  à la maison, les filles me racontent leur journée quand elles le désirent, mais ce n’est pas le cas de leur père, du coup le repas du soir est le moment convivial où on échange. On a aussi créer un nouveau rituel ces dernières semaines : raconter son plus mauvais moment de la journée, puis le meilleur. ça permet de revenir sur les mauvais choses, d’évacuer et de finir sur une bonne chose.

 

2°/ Opération Hygiène

Comme après chaque repas, le rituel est maintenant instauré c’est le lavage des mains, bouche et dents et passage aux toilettes. Autant pour Chloé celui-ci est bien ancrée autant pour Manon, on est encore un peu derrière elle. Du coup j’ai créée une petite affiche avec des images choisis avec elle que j’ai collé à côté du lavabo sur les conseils de Julien des P’tits Sages.

 

3°/ Histoire du soir

C’est le moment de la journée que j’affectionne le plus. Alors oui selon ma journée, j’ai envie d’écourter ce moment, ou quand les filles ont été difficile, mais généralement il me ressource.

Chacune leur tour, les filles choisissent une histoire et on s’installe toute les trois sous le tipi, la veilleuse chouette allumée et blottis les unes contre les autres, je leur lis l’histoire du soir. Mais depuis cette rentrée, on a envie de lire des livres un peu plus long, car alors on lit un, deux, trois chapitres selon la longueur.

 

4°/ L’heure du dodo

Une fois cette douce corvée effectuée, gros moment câlin à deux, trois ou quatre : l’heure du coucher est arrivé ! Nous avons organisé un “planning” selon les semaines :

  • semaines impaires : Chloé étant née un 19, je la couche
  • semaines paires : c’est le tour de Manon, née un jour pair (on a trouvé cette astuce pour pas se perdre).

 

Mais qu’est ce que le coucher final ? Des gros bisous et surtout chanter leur berceuse que nous avons écrite avec mon homme durant chacune des grossesses ! Et sur ces belles paroles nous leur souhaitons une douce nuit et les filles s’envolent vers Morphée.

ça m’a l’air super simple me direz vous ! Oui enfin presque, car j’ai oublié de vous parler d’une étape cruciale !! la veilleuse ! Hé oui comme beaucoup d’enfants, mes filles n’aiment pas dormir dans le noir.

Petite, Chloé avait une veilleuse qui projetait au plafond une douce lumière mais qui s’éteignait. A la naissance de Manon, on a craqué sur une veilleuse Pabobo qui rentrait pile poil avec le thème de sa chambre ! Non mais sérieux elle est pas carrément craquante avec sa petite bouille ? (d’ailleurs avez vous deviné le thème de la chambre de Manon ?)

Mais au bout de 3 ans de bons et loyaux services, elle a été mise à la retraite forcée après une chute un peu violente. Du coup on est parti sur une veilleuse toute simple à mettre sur une prise, très pratique, mais l’intensité lumineuse était pas suffisante et du coup on laissait la lumière de la salle de bain allumée toute la nuit. Sauf que notre chambre donne en face de la salle de bain et même en fermant la porte, on avait quand même de la lumière qui rentrait. Perso je préfère dormir dans le noir complet.

En vacances, il ne faut surtout pas oublié la veilleuse mais souvent la configuration des pièces n’est pas idéal, car généralement les prises étaient sous les lits ou derrière les portes. Il n’était pas toujours facile d’avoir une prise bien placée pour que les filles soient rassurées. De nombreuses fois, on s’est retrouvé un peu bloqués avec des prises inexistantes et l’impossibilité de laisser une pièce allumée près de leur chambre.
Du coup, on a cherché une alternative à cette veilleuse prise, une belle veilleuse qui ne fasse plus bébé non plus.
Lors de l’event, j’ai pu discuté avec la représentante de Pabobo, une personne agréable, généreuse et de très bons conseils. J’ai découvert la lanterne magique Pabobo et en plus j’ai fait ma blonde à fond car je suis pas arrivée à la faire marcher du premier coup !
J’ai complètement craqué dessus, du coup je vous la présente :

Pabobo

Tout d’abord quelques petits mots sur Pabobo : c’est une entreprise française, créée par Olivier, un homme qui venait de devenir papa. Et cette aventure allait bouleverser sa vie. Il a créé un jeu pour aider les enfants à comprendre et à reconnaître les risques et les dangers qui l’entouraient : Pabobo était né. Mais ce petit bébé a grandi et les peurs du noir sont apparues et là sont nées les veilleuses Pabobo.

Leur rêve “aider les enfants à apprivoiser l’obscurité en toute sécurité”.

Cette entreprise propose une large gamme de veilleuses et lumières dès la naissance tout en respectant les normes CE. Aujourd’hui, Pabobo réunit 11 collaborateurs dans ses bureaux parisiens et s’entoure des meilleurs illustrateurs, designers et modélistes. Leur gamme est distribuée dans plus de 20 pays et 3 000 points de vente.
Leur collection se décline en quatre gammes :

 

Présentation de la veilleuse LumiBlo

Cette veilleuse nomade ressemble à un forme particulière, on dirait une lanterne magique comme dans les contes de fée. Je trouve qu’avec son design épuré, simple et doux, elle convient parfaitement aux enfants même si elle est utilisable dès la naissance. Faut dire que la gamme a des veilleuses encore plus jolies pour les petits.

La lanterne est fournie avec le câble et le transformateur, vous n’avez donc besoin d’acheter rien d’autre. Elle se recharge sur secteur mais aussi avec un port usb ce qui est bien pratique. Elle est vendue dans une belle boite cylindrique qui peut être customisée en boîte de rangement.

La veilleuse Pabobo fait 15 cm de hauteur sur 9 cm de largeur et elle pèse un peu moins de 200g.

Sa petite anse a été très bien pensée car elle s’accroche partout : berceau, poussette, sac, crochet de tente, montant de lit… Mais aussi elle permet à l’enfant de se balader avec, quand par exemple la nuit il se réveille et il a besoin d’aller aux toilettes la transformant en lanterne nomade.

 

La charge

Pour une utilisation optimale, il est important de la laisser se charger pendant 12h lors des trois premières charges. Après il suffit de la laisser brancher 8h pour avoir une autonomie de 24h.

Les témoins d’allumage

Vous avez un témoin d’allumage LED selon le mode choisi pour la veilleuse

  • petite lumière bleue pour le mode minuteur
  • petite lumière rouge quand la veilleuse est en charge
  • petite lumière verte quand la veilleuse est chargée

 

Les modes

il existe trois modes répondant ainsi à tous les besoins des enfants (et des parents aussi). Pour régler les modes, c’est le bouton situé sous la veilleuse.

Le mode minuteur

Pour le sélectionner, il suffit d’appuyer brièvement sur le bouton présent sous la lanterne. Le témoin lumineux s’allume en bleu confirmant le choix de ce mode. Avec ce mode, lumiBlo s’allume pendant une heure et elle s’éteindra toute seule une fois ce délai passé. Avec une charge complète, il est possible d’avoir 24 cycles d’une heure : c’est à dire une autonomie de plus de trois semaines sans avoir besoin de se recharger : c’est impressionnant !

 

Le mode lumière continue : le minuteur est désactivé

Lorsque la veilleuse LumiBlo est éteinte, il suffit d’appuyer plusieurs secondes sur le bouton se situant sous la lanterne. La veilleuse s’allume en mode lumière continue : aucun témoin LED n’est allumé. LumiBlo peut alors briller jusqu’à 24 heures non stop soit environ deux nuits complètes (oui j’ai des filles qui font le tour du cadran ^_^). Celle-ci s’éteindra une fois la batterie vide ou si vous appuyez sur le bouton.

Le mode magique

Je vous avais dis que cette veilleuse était magique et que je m’étais ridiculisée sur le salon, vous allez découvrir pourquoi. Lorsque vous prenez la lanterne (un peu brusquement, comme un enfant, car il y a un capteur de mouvements), et que vous soufflez sur l’étoile brièvement, la veilleuse va s’allumer ! N’est pas magique ??? (moi je trouve et mes chipies aussi). Mais si vous soufflez une deuxième fois doucement et plus longtemps (1 seconde), celle-ci va briller plus vivement. Et là vous devenez le maître de la veilleuse car en soufflant rapidement sur celle-ci, elle va s’éteindre.
Les filles ont adoré ce mode, qui est tellement magique. Si vous n’éteignez pas LumiBlo par le souffle, celle-ci est automatiquement en mode minuteur et elle s’éteindra au bout d’une heure.

Nettoyage

Le nettoyage est super facile : un coup de chiffon humide et le tour est joué. Par contre attention, Lumiblo est conçu pour un usage en intérieur, pas en extérieur, elle n’aime ni la pluie, ni les bains ^_^

Mon avis

J’ai craqué sur cette veilleuse. D’abord par son design qui me fait penser à une veilleuse de contes de fée avec son côté doux et épuré. Elle ne fait pas bébé et comme je souhaitais une veilleuse pour mes filles, j’étais sûr que cette forme leur plairait beaucoup. Elle a tout de suite trouvé sa place sur la commode des filles :

 

Pour moi l’anse est le petit détail qui fait tout, une prise en main au top permettant à l’enfant de se déplacer avec sans risquer de la faire tomber, mais assez grande pour que le parent puisse aussi la tenir.

Les repaires lumineux sont astucieux et super facile à comprendre et à retenir pour les enfants, mes filles les ont bien compris et du coup elles s’occupent en total autonomie de leur LumiBlo.

Le chargeur est facile à installer. Par contre le câble de charge est vraiment cours, vous êtes obligés de privilégier une prise au sol. Même comme ça, en vacances on a du surélever la veilleuse en la plaçant sur un livre, car les prises étaient un peu plus haute et la lanterne ne reposait pas au sol. Mais bon c’est un petit détail ^_^ Au moins, au moins vous n’avez pas trois kilomètres de fils qui se baladent et pas de risque de s’emmêler dedans, ni de se prendre les pieds avec lorsqu’elle charge !!!

Personnellement on utilise que le mode continu, car Manon se réveille parfois la nuit et si elle est dans le noir, elle panique complètement.

J’adore aussi la lumière qu’elle émet. Elle est chaleureuse, on y voit plutôt bien sans que cela soit aveuglant. En plus vous pouvez la regarder en face sans être perturbé par des petites tâches rétiniennes. Elle dégage une lumière rassurante et suffisante pour tranquilliser l’enfant tout en diffusant une lumière douce.

Comme elle a quand même une petite base, on peut la laisser sur une table de chevet pas loin de l’enfant comme au sol près du lit, ou sur un radiateur, un rebord de lit, une petite étagère. La petite taille du socle est idéale, la hauteur permet une belle diffusion de la lumière sans être aveuglante.

Lorsque Manon s’éveille en cas de cauchemar elle est suffisante pour la sécuriser. Mais sa clarté est aussi suffisante aussi pour voir assez bien pour prendre la température d’un enfant malade sans nous aveugler.

Vous pouvez la trouver à partir de 30€, ce que je trouve un prix très correct pour la qualité du produit.

Le seul hic : bah c’est qu’on a plus de lumière dans le couloir, du coup j’ai du retrouver mes marques la nuit quand je vais aux toilettes, car j’avais tendance à louper le virage et à me prendre les murs ^_^

produit reçu en test

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :